Programme mai-juin 2022

Vendredi 13 mai 18h30

Apero film

« L’histoire des gilets jaunes par nous »

Le Fouquet’s des champs élysées, le péage de Narbonne Sud, la préfecture du Puy en Velay, autant de lieux qui ont cramé pendant le mouvement insurrectionnel et autonome des gilets jaunes.11 décembre 2018 , L’Etat Egyptien retire de la vente dans tout le pays les gilets en prévention du 7 ème anniversaire du Hirak… 2018 c’est pas si loin; pourtant on aurait pu douter de nos propres souvenirs…

Mais la répression fut sans précédent car le prolétariat à frôlé le point de rupture avant de tomber désespérement dans la récup’ citoyenniste.

Nous avons fait un bout de l’Histoire, il est temps de la partager. Ce film est une anthologie qui suit mois après mois l’insurrection d’un certain peuple en mal d’avoir la Classe.

Mercredi 29 mai – 18h30

Presentation-discussion

« Dissidences Algeriennes »

Nous invitons Nedjib Sidi Moussa, pour discuter de son livre « Dissidences algériennes, une anthologie de l’indépendance au hirak. » sorti l’été dernier. Dans ce livre il compile des documents, textes, tracts de groupes révolutionnaires algériens toute tendances confondues, depuis l’indépendance jusqu’à nos jours. On y voit les débats qui agitent les révolutionnaires algériens depuis 60 ans, loin de l’unanimisme patriotique construit par le FLN. Ces documents nous font voir clairement la permanence de la lutte des classes,

sous le joug colonial, dans la guerre de libération national et sous l’État-FLN et nous permettent de découvrir les réflexions des camarades qui loin de se limiter à la libération du colonialisme continuent depuis 1962 à lutter pour l’abolition de l’exploitation en Algérie comme ailleurs. Bien sûr cette histoire n’est pas figée et au-delà de l’intérêt historique espérons que leurs réflexions et l’urgence d’en finir pour de bon avec cette société continuera d’irriguer les nouvelles générations de révolutionnaires et que le hirak de 2019 n’était, comme les gilets jaunes de l’autre coté de la méditerannée que le debuts d’un nouveau cycle de luttes !

Samedi 18 juin – 15h

Discussion avec un camarade grec

Yfanet

Squat de luttes historique de Thessalonique, occupé depuis 2004, Yfanet est devenu au fil des années un centre social révolutionnaire, un lieu extrêmement important dans la ville et dans la région. Yfanet est impliqué dans la plupart des luttes locales et des mouvements sociaux, c’est un lieu vital pour la transmission d’un discours révolutionnaire, d’un retour sur expérience des différentes luttes et pour mettre en lien les personnes qui s’organisent sur place. Réunions, discussions, projections, soirées s’y sont tenues et s’y tiennent encore.

On proposera une présentation, par un camarade grec, du squat, des activités politique qui s’y déroulent et de son rôle dans le mouvement social et les luttes. Ce sera ensuite l’occasion d’élargir la discussion à la situation politique actuelle en Grèce et plus largement dans le monde et de réfléchir aux dynamiques de la période depuis la fin des Gilets Jaunes, de la pandémie et de la crise économique actuelle. Notamment, on pensait évoquer les rapports entre le mouvement et la gauche institutionnelle qui a pris le pouvoir en Grèce (Syriza) et les similitudes que l’on peut connaître en France dans le contexte électoral actuel, dans une dynamique d’”union de la gauche”.